Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Fada N’Gourma : Un réseau de faussaires de billets de banque dans les filets (...)

Fada N’Gourma : Un réseau de faussaires de billets de banque dans les filets de la police

vendredi 22 novembre 2019

Le commissariat central de police de la ville de Fada N’Gourma a présenté aux hommes de médias un réseau d’individus spécialisés dans la contrefaçon et l’usage de faux billets de banque. C’était le 19 novembre 2019.

Fada N’Gourma : Un réseau de faussaires de billets de banque dans les filets de la police

Entouré de ses plus proches collaborateurs, le commissaire central de police de la ville de Fada N’Gourma, Samuel Doro, a déclaré que depuis quelques temps, ses services ont enregistré plusieurs plaintes relatives à l’usage de faux billets de banque. Ce, dans la ville de Fada, mais aussi dans les communes environnantes.

C’est alors que la brigade de recherche du commissariat central a ouvert une enquête. Les investigations se sont soldées par l’interpellation de quatre individus. Ils étaient passés maîtres dans la contrefaçon et la mise en circulation de faux billets de banque. Alidou Dicko, marabout de profession domicilié à Cinkansé et âgé de 39 ans, est le cerveau du groupe de faussaires. C’est un récidiviste.

Il a déjà été interpellé et déféré au parquet par les services de police courant juillet 2019, pour des faits similaires, ont confié les conférenciers. Il opérait avec un ressortissant d’un pays voisin. C’est d’ailleurs dans ce pays voisin que le réseau fabriquait les faux billets. De retour au Burkina, le sieur Dicko introduisait les billets contrefaits dans le circuit. Comme mode opératoire, il proposait à ses acolytes la somme de 5 000 F CFA pour mettre en circulation un faux billet de 10 000 F.

Ainsi, les autres membres du réseau, notamment les nommés Moumoune Kiéma, employé de commerce, et Yentema Lompo, gestionnaire de fonction, tous domiciliés dans la commune de Diabo, avaient pour mission d’identifier, dans leur entourage, des personnes ayant un bon niveau social (par exemple des commerçants), afin d’écouler les liasses de billets.

Philippe Lankoandé, 4e membre du réseau, fonctionnaire et responsable d’une auberge dans la ville de Fada, lui, s’était procuré ces faux billets d’une valeur de 500 000 F CFA auprès de Moumoune Kiéma et Yentema Lompo, avant de les mettre en circulation dans la ville, ont relaté le commissaire Doro et ses hommes.

Les conférenciers ont également indiqué que l’enquête a permis de saisir, des mains de ces présumés faussaires de billets de banque, plus de 200 coupures de faux billets de 10 000 francs CFA, soit une valeur totale de plus de deux millions de francs CFA.

L’enquête a bénéficié du concours du commissariat central de Koupéla et de la collaboration des populations. Ce fut l’occasion pour le commissaire Doro d’inviter les populations à plus de vigilance dans les transactions financières. Tout fait suspect doit être signalé par le biais des numéros verts : le 16, le 17 ou le 1010.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
L'analyse du flux XML renvoyé par le weather.com® a échoué.
Veuillez contacter l'équipe de développement du plugin.
L'analyse du flux XML renvoyé par le weather.com® a échoué.
Veuillez contacter l'équipe de développement du plugin.
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter