Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Région de l’Est : Les acteurs de la justice sensibilisés à la lutte contre la (...)

Région de l’Est : Les acteurs de la justice sensibilisés à la lutte contre la corruption

LEFASO.NET | Par Soumaila Sana

vendredi 26 octobre 2018

A travers l’Inspection technique des services, le ministère de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique a organisé, le jeudi 25 octobre 2018 à Fada N’Gourma, une journée de sensibilisation à la lutte contre la corruption en milieu judiciaire et pénitentiaire, au profit des acteurs (magistrats et agents pénitentiaires) relevant de la Cour d’appel de Fada N’Gourma.

Région de l’Est : Les acteurs de la justice sensibilisés à la lutte contre la corruption

Dans le souci d’apporter une plus-value à la lutte contre la corruption au sein des services judiciaires et pénitentiaires, le ministère de la Justice, des droits humains et de la Promotion civique a organisé, à travers l’Inspection technique des services, ce jeudi 25 octobre 2018 à Fada N’Gourma, une journée de sensibilisation à la lutte contre la corruption en milieu judiciaire et pénitentiaire, au profit des acteurs (magistrats et agents pénitentiaires) du monde de la justice, relevant du ressort de la Cour d’appel de Fada N’Gourma.

Une sensibilisation qui s’est articulée sur trois modules suivis d’échanges avec les participants venus de diverses contrées de la région. A travers cette journée, il s’est agi de présenter l’Inspection technique des services et ses attributions, de sensibiliser les acteurs de la justice aux effets néfastes de la corruption, de permettre à ces acteurs de s’approprier les manifestations de la corruption en milieu judiciaire et pénitentiaire, le tout couronné par la rédaction d’un rapport de l’activité.

Simplice G. Poda, inspecteur général des services, représentant le ministre en charge de la Justice, a, dans son discours d’ouverture des travaux, relevé que la lutte contre la corruption requiert une mise en synergie de toutes les expériences et expertises, dans le cadre d’une vision commune.

Aussi a-t-il appelé tous les acteurs à une prise de conscience de l’effet dévastateur de la corruption et à ne ménager aucun effort pour en venir à bout. Il a expliqué que selon le rapport 2017 du REN-LAC, la justice a amélioré son rang dans le classement des services perçus comme les plus corrompus au Burkina Faso, passant de la sixième place en 2016 à la dixième en 2017.

« Mais nous devons, au contraire, redoubler d’efforts afin d’éradiquer, de manière visible et irréversible, la corruption dans le milieu judiciaire et pénitentiaire et restaurer ainsi la confiance du justiciable en sa justice », a-t-il conclu.

Soumaila SANA
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
UVXX0001 UVXX0001
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter